• 02 JUIL 13
    Le fonctionnement du subconscient

    Le fonctionnement du subconscient

    FONCTIONNEMENT DU SUBCONSCIENT

    Les principes de base suivants sur le fonctionnement du subconscient sont à retenir lors de la préparation de suggestions ou de textes hypnotiques :

    1. Le subconscient est distinct du conscient et possède ses propres modes de fonctionnement. Le subconscient perçoit, pense et réagit de façon autonome. La puissance du subconscient, à un certain niveau, est supérieure à celle du conscient, car il constitue 90% de notre fonctionnement global.

    2. Le subconscient est essentiellement programmé. Il est absolument impossible pour le subconscient de ne pas être programmé, à cause de toutes les impressions enregistrées déjà depuis la période intra-utérine. Toute personne est donc inévitablement programmée.

    3. Le subconscient n’a pas de libre arbitre. Le subconscient est infiniment sage et puissant, mais paradoxalement, sans « programme », le subconscient ne peut rien faire. Il ne peut lui-même se doter de programme. (C’est le Conscient qui peut agir à ce niveau).

    4. Le subconscient a une logique implacable (comme un ordinateur). Il accepte indifféremment toute suggestion ou tout programme et les met en application aveuglément. Si on sème dans le subconscient du positif, on récolte du positif

    5. Le subconscient est réactif. Il réagit aveuglément à l’impulsion, à l’ordre qu’on lui a dicté. Il ne raisonne pas. Il est inapte à tenir compte de toutes les nuances souhaitables (ce que fait le conscient) pour décoder un message. Il accepte une idée en bloc, qu’elle soit vraie ou fausse. Les programmes selon lesquels il fonctionne proviennent :
    1) du sujet lui-même (le Conscient);
    2) les autres (parents, éducateurs, la société en générale).

    6. Aucun programme, même celui le plus profondément ancré, n’est irréversible. Il faut d’abord déprogrammer, puis reprogrammer le subconscient.

    7. Le subconscient est soumis à la loi de la causalité, comme la totalité de notre monde physique. Chaque pensée est une cause dont l’effet se manifeste extérieurement. À la source de toute action, il y a d’abord l’idée.

    8. Dès qu’une idée est acceptée par le subconscient, il commence à la mettre en application.

    9. Les mots ont un pouvoir très puissant sur le subconscient, les mots que l’on nous dit et notre propre monologue intérieur. Le subconscient est, à ce niveau, un amplificateur prodigieux. Il prend les mots au sens littéral (au pied de la lettre).

    10. Le subconscient ne comprend pas la négation. Il retient l’idée dominante de la formule ou de la suggestion. Ainsi, dans la suggestion « Je n’ai plus d’ulcère d’estomac », le subconscient retient « ulcères d’estomac ».

    11. Le subconscient d’une personne sait exactement ce qui est bon pour elle. Il connaît la réponse à ses besoins. Le subconscient est un immense réservoir de ressources et de créativité. Toutefois, il a besoin d’ordre pour agir, de demandes claires.

    12. Le subconscient est particulièrement sensible au langage de l’émotion.

    13. Le subconscient réagit très fortement au pouvoir des images (donc des visualisations).Le subconscient ne fait pas de distinctions temporelles, il évolue dans une sorte de présent éternel. Ainsi, lorsqu’on imagine un objectif accompli, le subconscient ne fait pas la distinction entre ce qui se réalisera dans le futur et le désir déjà réalisé. Si un sujet s’imprègne de l’image du changement souhaité, il ressentira une émotion positive qui viendra renforcer la programmation. Par effet d’entraînement, le subconscient sera alors stimulé et ses forces se mettront en branle.

    par Carole Fortin, hypnothérapeute certifiée {mospagebreak}

    POUR UNE EFFICACITÉ OPTIMUM…

    1. Certains mots sont à éviter à cause de leur connotation péjorative, leur résonance. Il convient donc d’être à l’affût, à savoir si notre client a certains malaises face à certains mots.
    Voici quelques exemples :
    · Tu « expires » lentement…
    Disons plutôt : tu expulses doucement l’air de tes poumons… Tu expires totalement l’air de tes poumons.
    · Tu « sombres » dans un état de détente…Disons plutôt : Tu deviens progressivement de plus en plus détendu… Etc.
    · Tu es doucement ballotté par les vagues de la mer qui te bercent…
    À éviter pour le client qui a peur de l’eau.

    2. Une seule suggestion par séance pour éviter toute confusion au niveau du subconscient (un seul problème à la fois).

    3. Idéalement, la suggestion doit être formulée de la manière la plus positive possible (pour explications additionnelles, voir « suggestions négatives).

    4. Pour qu’une suggestion soit opérante, et pour éviter qu’elle ne crée l’effet contraire, elle doit exprimer ce que nous voulons obtenir, et non pas qu’elle soit la négation de ce que nous voulons éviter ou corriger. Ex. : Au lieu de dire : «Je ne suis plus constipée», il vaut mieux dire : « J’élimine de mieux en mieux ».

    5. Bien que les suggestions doivent être formulées préférablement au Présent, il importe de les amener de manière progressive (de plus en plus, de mieux en mieux, etc.). Du point A où se situe le client au début de la consultation (ex. : problème d’obésité), au point B qui représente son objectif (être mince), il doit pouvoir ressentir la transition (atteindre le poids idéal progressivement). Cette approche permet d’éviter le conflit mental. Le client obèse pourrait se sentir en pleine contradiction d’entendre : « Je suis mince maintenant ».

    6. Pour les suggestions ou les textes hypnotiques, utilisez autant que possible des mots, des expressions, des bouts de phrases que le client a prononcés. Utilisez son langage. De cette façon, le subconscient se reconnaît et accepte plus facilement les suggestions proposées.